Mouvement du 23 juin: Portrait des indignés du rap de « Y en a marre

Partager sur

Le 23 juin 2011, l’actualité politico-sociale sénégalaise marquée par la contestation populaire d’un projet de réforme constitutionnelle validant l’élection d’un ticket présidentiel à 25%, avait mis en lumière le collectif « Y en a marre », composé de membres de la société civile, de journalistes mais surtout, de rappeurs, qui en étaient les instigateurs.

Lancé depuis janvier 2011, ce mouvement avait bousculé la donne dans le paysage politique du Sénégal, avec de nouveaux messages comme le concept d’un « Nouveau type de Sénégalais », plus engagé au quotidien et avec de nouvelles habitudes. Mais que valaient ces apprentis politiques, véritable caution populaire du mouvement ayant abouti au 23 juin, dans leur domaine, la musique ?

Remontons le temps pour revisiter la trajectoire, de l’époque, du groupe Keur Gui, de Simon et de Fou Malade. Portrait de quatre figures de cette scène rap révoltée.