septembre 27, 2020

Setsima

Setsima TV – Radio

Mali : Le président Keïta et le Premier ministre arrêtés, affirme un chef de la mutinerie

Partager sur

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta et son Premier ministre ont été arrêtés, mardi, selon un des chefs de la mutinerie.

Des militaires maliens ont pris mardi le contrôle d’une garnison proche de Bamako, suscitant l’inquiétude de Washington et des voisins du Mali quant à un éventuel renversement du président Ibrahim Boubacar Keïta, déjà confronté depuis deux mois à une contestation sans précédent depuis le coup d’Etat de 2012.

La Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), médiatrice au Mali, a dit dans un communiqué suivre « avec une grande préoccupation » la situation, « avec une mutinerie déclenchée dans un contexte sociopolitique déjà très complexe ».

L’organisation régionale appelle « les militaires à regagner sans délai leurs casernes » et « rappelle sa ferme opposition à tout changement politique anticonstitutionnel », invitant les « militaires à demeurer dans une posture républicaine ».

La communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest « condamne vigoureusement la tentative en cours et prendra toutes les mesures et actions nécessaires à la restauration de l’ordre constitutionnel ».

Inquiets également, les Etats-Unis ont souligné, par la voix de leur émissaire pour le Sahel, Peter Pham, qu’ils « s’opposent » à tout changement de gouvernement en dehors du cadre légal, « que ce soit par ceux qui sont dans la rue ou par les forces de défense et de sécurité ».

En milieu d’après-midi, la situation restait confuse dans la capitale malienne et dans sa banlieue.

Une chose est sûre: des militaires ont pris le contrôle dans la matinée du camp Soundiata Keïta, situé à Kati, à une quinzaine de kilomètres de Bamako.

« Des militaires en colère ont pris les armes au camp de Kati et ont tiré en l’air. Ils étaient nombreux et très nerveux », a expliqué un médecin de l’hôpital de la ville.